Spécialiste de la création de sites web et de la visibilité des entreprises sur Google

​​​​​​​ depuis 2004 

Nouvelle attestation de déplacement dérogatoire

Les restrictions liées à la situation sanitaire s’assouplissent à partir de ce samedi 28 novembre mais l’attestation de déplacement demeure obligatoire. Avec la réouverture des commerces, la reprise des offices religieux et l’allongement des sorties quotidiennes, le gouvernement a dû modifier certains paragraphes du formulaire.

 

Sur les neuf motifs de sortie, plusieurs modifications ont été apportées. La deuxième case, qui concerne les déplacements pour faire ses courses, ne mentionne plus « achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées ».

 

Il est désormais écrit : « déplacements pour effectuer des achats de biens, pour des services dont la fourniture est autorisée, pour les retraits de commandes et les livraisons à domicile ». Ce motif inclut également les « déplacements pour se rendre dans un établissement culturel autorisé ou un lieu de culte ».

 

À lire aussi : Allégement du confinement. Commerces, balades… ce qui est autorisé ou non.

 

La sixième case dédiée aux « déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile » indique désormais « déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile ».

 

135 euros d'amende

 

Mise en ligne à minuit, la nouvelle attestation sera valable jusqu’à la fin de la première phase programmée le 15 décembre. 

Les contrevenants restent sanctionnés d’une amende de 135 euros.

 

Le justificatif de déplacement professionnel et le justificatif de déplacement scolaire n'ont pas subi de modifications.